Share Image

ACTUALITÉS

«Une femme peut contribuer aux besoins de sa famille, mais aussi à l'économie locale et nationale»

24 mai 2024

banner

Solange Mèhou Houédanou, 47 ans, femme d’affaires élue députée en février 2023, est membre de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB) et ambassadrice de la campagne « Stronger Together » du projet SWEDD. Elle a fondé en 2016 l’Union des femmes entreprenantes et solidaires du Bénin (UFESBénin), une ONG qui forme les porteuses de projets de petites entreprises, et a lancé en 2018 une société de transformation agro-alimentaire qui emploie une soixantaine de femmes.

À la tête de Sol des Anges, la société qu’elle a fondée en 1999, Solange Mèhou Houadénou opère dans l’importation de volailles et de poissons congelés, d’huiles végétales et de denrées alimentaires. Elle a progressivement construit un réseau de distribution national, s’érigeant en « success story » féminine dans le secteur privé. « Je demande aux hommes de libérer les femmes et de leur faire confiance » Sa volonté de partager son expérience et de promouvoir l’autonomisation des femmes l’amène à fonder une ONG en 2016, dénommée Union des femmes entreprenantes et solidaires du Bénin (UFES-Bénin), dans sa commune d’Allada, située dans le département de l’Atlantique, au sud du pays.

Sa mission : faire aboutir les projets de PME portés par des femmes. « L’association regroupe aujourd’hui plus de 720 femmes, qui bénéficient de conseils pour entreprendre, le plus souvent dans le commerce et l’artisanat. Nous les aidons à aller au financement, auprès des banques, des ONG, des partenaires au développement, via les structures de microfinance ou l’entraide ». La cause de l’autonomisation des femmes lui tient à cœur pour trois raisons, explique-t-elle : « Je demande aux hommes de libérer les femmes, de leur faire confiance pour qu’elles puissent participer à l’économie familiale, aux besoins de la maison. L’émancipation de la femme représente un enjeu important, qui reste à défendre.

Enfin, je souhaite partager mon expérience pour participer à la croissance et au développement de la femme ». Dans cet esprit, elle a lancé en 2018 Sol des Anges Agro Business, une entreprise de transformation locale des denrées alimentaires. « Cette société emploie une soixantaine de femmes pour élever des volailles et fabriquer du jus d’ananas. Elles sont formées et leurs salaires leur permettent d’économiser pour devenir autonomes, et répliquer pour elles-mêmes le modèle auquel elles participent ». Élue députée lors des élections législatives du 8 janvier 2023 dans sa circonscription, elle a fait campagne, en partie, sur la femme et sa place dans la société.

« Nous allons travailler à des lois assurant la protection des femmes et des adolescents, et faire une priorité du maintien des filles à l’école, assure-t-elle. Elles sont nombreuses à être détournées de leurs études durant l’année scolaire, par des adultes et parfois leurs propres professeurs ». Son message : « La femme peut faire quelque chose de ses mains et contribuer aux besoins de sa famille, mais aussi à l’économie locale et nationale. Nous avons notre place et il faut nous organiser pour la mériter ».

Découvrez comment le projet SWEDD change des vies au Bénin et dans toute l'Afrique subsaharienne dans le livre SWEDD en Action : Promouvoir le plein potentiel des femmes ici 

SWEDD en Action