Share Image
Page

Empowering women to empower the Sahel

Hero Country

Tchad

« Éduquer une fille, c’est éduquer une nation » - Oumar Moumine a poussé ses cinq filles à faire des études, et représente un père modèle pour le projet SWEDD.

SWEDD en Action

POPULATION 12,2 millions
Ȃge médian 17
Telecharger la fiche pays
EN BREF

En bref

La vaste étendue du territoire, les manques d'infrastructures, d'équipements, de produits et services de santé reproductive, l'instabilité politique, la pauvreté et les pesanteurs socioculturelles, sont autant de facteurs qui limitent fortement l'accessibilité et l'utilisation des populations tchadiennes aux services sociaux de base. Malgré une croissance économique de 9,6 %, le Tchad est classé 185 ème sur 188 pays en termes de développement humain. Ses indicateurs de santé demeurent très insatisfaisants. Le pays connaît l'une des croissances démographiques les plus fortes et rapides de la région, environ 3,5 % par an, conséquence d'une fécondité encore très élevée, et d'une utilisation de méthodes contraceptives quasiment inexistante. Pour entamer sa transition démographique, le pays doit faire face à de nombreux enjeux, entre autres, celui de réduire l'âge du premier mariage, 16 ans en moyenne , et par conséquent celui de la première naissance et des risques de santé encourus pour la mère et l'enfant. Le Tchad doit encourager la formation scolaire des jeunes filles en investissant davantage dans l'éducation, qui à ce jour correspond à 3,2% du PIB national.

Chiffres clés

12,2 millions
Population
17
Ȃge médian
50,60%
Part des femmes
7,1
Taux de fécondité
44,7%
Population de moins de 15 ans (2014)
16%
Prévalence la malnutrition : retard de croissance chez les enfants de moins de 5 ans
28,3%
Besoins non satisfaits en contraceptions
2%
Taux d’utilisation des contraceptifs modernes
Projets

Prôner le changement des mentalités, rendre plus accessibles les produits et services de santé reproductive et Sensibiliser les décideurs politiques aux questions de dividende démographique

De nombreux facteurs affectent l’état de santé des femmes et des jeunes filles tels que les pratiques socioculturelles néfastes, les mutilations génitales féminines, le mariage précoce, le lévirat et les avortements clandestins.